Download e-book for kindle: Art et beauté dans l'esthétique médiévale by Professor of Semiotics Umberto Eco, Maurice Javion

By Professor of Semiotics Umberto Eco, Maurice Javion

ISBN-10: 2246784719

ISBN-13: 9782246784715

Umberto Eco, "Art et beauté dans l'esthétique médiévale"
Publisher: Grasset | 1997 | ISBN: 2246784719 | French | PDF | 253 pages

Show description

Read Online or Download Art et beauté dans l'esthétique médiévale PDF

Best italian_1 books

Additional info for Art et beauté dans l'esthétique médiévale

Example text

Je suis persuadé que l'on peut, sans crainte de démenti, affirmer que tout ce qui a été rédigé avant ces deux contributions demeure incomplet, et que tout ce qui a été écrit par la suite en est tributaire1. Constituant un précis, le présent ouvrage se veut accessible à des lecteurs dont la pensée philosophique du Moyen Age n'est pas la spécialité, non plus que l'histoire de l'esthétique. C'est dans cet esprit, d'ailleurs, que toutes les citations en latin - et elles sont fréquentes - font aussitôt l'objet d'une paraphrase lorsqu'elles sont brèves et, quand elles sont longues, s'accompagnent de leur traduction en français2.

La beauté du monde, en tant que reflet et projection de la beauté idéale, était une conception de dérivation platonicienne ; et Calcidius (IIIe-IVe siècle de notre ère), dans son Commentaire du Timée (ouvrage essentiel pour la formation de l'homme du Moyen Age) avait parlé de ce mundus speciosissimus generatorum... incomparabili pulchritudine (univers spendide des créatures engendrées... d'une beauté sans égale), faisant ainsi écho, en substance, à la péroraison du dialogue de Platon (que, par ailleurs, son commentaire, demeuré incomplet, n'avait pas porté à la connaissance du Moyen Age) : Nous pouvons dire ici que notre discours sur l'univers est enfin arrivé à son terme ; car il a reçu en lui des êtres vivants mortels et immortels, et il en a été rempli, et c'est ainsi qu'étant lui-même un animal visible qui embrasse tous les animaux visibles, dieu sensible fait à l'image de l'intelligible, il est devenu très grand, très bon, très beau et très parfait, ce ciel engendré seul de son espèce7.

Franç. p. 273) affirme que lorsque la Scolastique parle de la beauté, elle entend par là un attribut de Dieu. La métaphysique de la Beauté, par exemple chez Plotin, et la théorie de l'art n'ont pas le moindre rapport entre elles. L'homme moderne surestime démesurément l'art, parce qu'il a perdu le sens de la beauté intelligible, que possédaient le néo-platonisme et le Moyen Age... Il s'agit ici d'une beauté dont l'esthétique n'a aucune idée. De telles affirmations ne sont pourtant en aucune façon susceptibles de restreindre notre intérêt pour ces spéculations.

Download PDF sample

Art et beauté dans l'esthétique médiévale by Professor of Semiotics Umberto Eco, Maurice Javion


by James
4.2

Rated 4.64 of 5 – based on 5 votes